Télétravail : ce qui change pour la rémunération des salariés de l’ASBL

L’ASBL doit-elle rembourser les frais pour le télétravail occasionnel ? Qu’en est-il des chèques-repas ? Alors que de nombreuses associations se sont adaptées au travail à domicile, voici ce qui change pour la rémunération à verser aux employés.

La mise en place du télétravail suscite certaines interrogations concernant la rémunération des employés de l’association. MonASBL.be répond aux questions des employeurs. 

À lire aussi : Covid-19 : le point sur les mesures à prendre par l’employeur

Est-ce que l’ASBL doit rembourser les frais du télétravailleur ?

Il existe deux formes de télétravail :

- Le télétravail structurel : régulier, constant et permanent

Si le télétravail était déjà mis en place dans l’ASBL, il faudra poursuivre avec les mêmes règles. En effet, l’ASBL doit prendre en charge les frais d'installation des programmes informatiques, les frais de fonctionnement et le coût d'amortissement et d'entretien si le télétravailleur utilise son propre équipement. Une indemnité devait donc déjà être donnée et doit encore l’être pendant la période de confinement.

- Le télétravail occasionnel

Les règles encadra

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.