Quel statut juridique choisir pour développer son projet ?

Choisir la forme de société la mieux adaptée et en connaitre ces spécificités est très important pour développer un projet. Ce choix constitue le point de départ de votre aventure entrepreneuriale. C’est pour cela que nous avons répertorié les formes juridiques les plus courantes et leurs conditions de création pour vos envies de projet.

Lire aussi : Les statuts, un document clé pour les ASBL

1) Les formes les plus courantes de sociétés : 

Société anonyme (SA)  : la société anonyme, très souvent utilisée par les entreprises, requiert une seule personne physique. Les capitaux nécessaires sont d’un minimum de 37 000 euros. La moitié du capital doit être délivrée à la création de la SA, et le versement du solde intervient dans les cinq ans qui suivent l’immatriculation de la société anonyme. Les apports en nature peuvent être aussi réalisés. Cette société est formée pour 99 ans maximum. Elle peut faire appel public à l’épargne et est normalement désignée par une dénomination sociale. L’obligation d’avoir un commissaire aux comptes titulaire est très importante, qui doit aussi avoir un suppléant. Société de capitaux, elle est soumise à l’impôt sur les sociétés. Les statuts de la SA doivent être réalisés impérativement

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.