Le délégué à la protection des données

Vous cherchez quelque chose de précis ?

RGPD : le rôle du délégué à la protection des données dans votre ASBL

Photo d'illustration

Afin d'être conformes avec le RGPD (Règlement général sur la protection des données), qui entrera en vigueur le 25 mai 2018, certaines ASBL devront désigner un délégué à la protection des données. Quel sera son rôle ?

Partenaire particulièrement prévenant et naturellement amoureux de la Grande Dame qui Protège et Rassure («GDPR» ou General Data Protection Regulation ou «RGPD» pour Règlement général sur la protection des données), le Délégué à la Protection des Données («DPD») est le personnage clé de nos histoires numériques dès mai 2018. En effet, certaines ASBL et entreprises seront dans l'obligation d'en désigner un. 

Au carrefour des nouvelles (et bien entendu anciennes) obligations pesant sur les Responsables du Traitement (RT) et leurs Sous-Traitants (ST), des autorités de contrôle nationales et européennes (APD) et des personnes concernées par le traitement de leurs données personnelles, le DPD règle la circulation de ces dernières... 

Les missions du délégué

Dans le cadre de l'obligation de veiller au respect du RGPD, le DPD est chargé :

  • d’informer et de conseiller le responsable de traitement ou le sous-traitant, ainsi que ses

Articles les plus lus