Les ASBL deviennent des entreprises : qu'y a-t-il de neuf ?

La réforme du droit des entreprises prévoit que les ASBL seront considérées comme des entreprises. Obligation de s'inscrire à la BCE, impossibilité de contester une facture acceptée... voici ce qui va changer !

Le projet de loi sur la réforme du droit des entreprises a été votée à la Chambre le jeudi 29 mars. La dernière version du texte prévoit une entrée en vigueur au plus tard le 1er novembre 2018. Il est néanmoins expressément prévu que le gouvernement devra déterminer une date spécifique pour certaines dispositions relatives aux ASBL.

► A lire aussi : Les ASBL face au tribunal de l'entreprise 

L’ASBL et l'inscription à la BCE

Toute ASBL sera considérée comme une entreprise, quel que soit son objet social, sa taille, l’importance de son activité, sa qualité ou non d’employeur, etc.

L’obligation d’inscription à la BCE pour les nouvelles ASBL

Toute nouvelle entreprise a l’obligation de s’inscrire à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE). Les ASBL n’y feront pas exception mais elles seront néanmoins dispensées de payer un quelconque droit d’inscription.

L’obligation d’insc

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.